Les distributeurs multimarques dominent le commerce multicanal

Comme chaque année, le cabinet iVentures publie son étude sur la performance des acteurs du commerce en ligne (cf. les éditions 2013 et 2014). Bon en fait pas tout à fiat « en ligne », puisque L’eShopper Index est un outil de comparaison des acteurs du commerce en ligne, mais en analysant le parcours d’achat de bout en bout (avant, pendant et après l’achat) et dans la globalité de leur écosystème marchand (boutique en ligne, médias sociaux, application mobile, services client, options de livraison…).

L’édition 2015 de cette étude vient juste de sortir, elle a pris en compte 111 commerçants « bricks & clicks » et « pure players », internationaux et locaux, issus de huit secteurs (mode, luxe, parfums et cosmétiques, multi-secteur, électronique, livres, jouet, design et meubles)  et le classement est plutôt surprenant :

Classement 2015 des acteurs du commerce en ligne
Classement 2015 des acteurs du commerce en ligne

Comme vous pouvez le constater, Amazon et Zalando, deux habitués du podium ont été déclassés et ne se trouvent même plus dans le Top 10 ! Vous constaterez ainsi la domination des distributeurs multimarques avec une mention spéciale pour les 3 Suisses qui parvient à se maintenir dans les 10 premiers. En visitant les boutiques en ligne des acteurs de ce classement, vous constaterez que le minimalisme est de rigueur et que les plus performants sont ceux qui adoptent une mise en page sobre et pragmatique (Saks Fifth Avenue, John Lewis, Net à Porter, Neiman Marcus, Kate SpadeNordstrom ou encore Harrods).

Les grandes tendances identifiées sont les suivantes :

  • plus de transparence avec des page produit de plus en plus complète ;
  • une utilisation plus intense des smartphones avec des applications ET des services mobiles, notamment des fonctionnalités utiles directement en magasin ;
  • des contenus toujours plus riches, avec beaucoup d’images pour le secteur de la mode ou du luxe, des conseils beauté pour la cosmétique, et des tests pour l’électronique ;
  • de nouveaux moyens de livraison plus rapides apparaissent, comme la livraison en une heure ou le clic & collect ;
  • la personnalisation reste rare, surtout dans les newsletters ou les applications mobiles ;
  • les innovations liées au multicanal concernent des services comme la prise de rendez-vous en magasin ou le Reserve & Collect.

Un certain nombre de spécificités sectorielles ont été observées :

eShopper-2015-secteurs

Cette étude regorge de chiffres et observations précises, je vous invite donc fortement à la parcourir en détail ici :

Je ne sais pas pour vous, mais j’ai l’affreux sentiment que le flat design et la recherche d’une image haut de gamme poussent à l’uniformisation des sites qui finissent par tous se ressembler, non ?

Un commentaire pour “Les distributeurs multimarques dominent le commerce multicanal”

  1. Posté par mag a dit : le

    Frappante présence de 3 Suisses que l’observateur peu affuté aurait pu croire moribonde.
    Merci pour ce post Fred, j’en profite pour te dire que tu es ma source absolue de chiffres, exemples & facts lorsqu’il s’agit de parler multicanal ou mobile avec un client. En général je commence dans Google, je ne trouve pas ce que je veux exactement, alors je viens chez toi et là bingo. Du coup, maintenant je sais ce que j’ai à faire… Bonne continuation.