Le retour de la revanche de la 3D

Voilà plus de cinq ans que je parle de l’utilisation de la 3D pour le commerce en ligne sur ce blog. En 5 ans, je suis passé par tous les états : enthousiaste, sceptique, résigné, revigoré… Alors que nous croyions la 3D dans nos navigateurs morte et enterrée avec Flash (merci Apple), j’ai comme l’impression que la période n’a jamais été aussi propice. Les raisons de ce nouvel engouement sont simples : les technologies ont évolué (la 3D est maintenant beaucoup plus accessible) et les internautes sont toujours en attente d’expériences enrichissantes et/ou novatrices.

C’est donc dans ce contexte qu’un certain nombre d’innovations et d’expérimentations émergent : fausse 3D réalisée à partir d’images, 3D simulée avec un film interactif, 3D temps réel, réalité augmentée (ex: AchatDesign ou Augment)… Aujourd’hui je vous propose donc de découvrir trois solutions françaises (Cocorico !).

Commençons avec Vir3D, une technologie de virtualisation du catalogue des marchands. Il n’est ici pas question de représenter en 3D les produits, mais plutôt de proposer un environnement 3D pour accéder aux produits. La solution Vir3D se présente sous la forme d’une passerelle logicielle qui vient se greffer à votre plateforme marchande ou CMS (Prestashop, Intershop, Hybris, Magento, WordPress, Drupal, Joomla…) pour créer des rayonnages en 3D à l’aide du plugin Unity. Cette spacialisation en 3 dimensions des catégories permet aux internautes de découvrir différemment la gamme des produits et de flâner de façon plus naturelle.

La galerie marchande en 3D de Vir3D

Celles et ceux qui s’intéressent à la 3D auront tout de suite noté la ressemblance avec le plugin Cooliris qui n’existe plus maintenant, mais qui permettait de créer une représentation 3D de liste de photos ou produit (Le web dans un écrin avec Cooliris).

La grande question qui se pose d’entrée est la suivante : est-ce que ça marche sur les smartphones et tablettes ? La réponse est non, mais ça ne devrait pas durer dans la mesure où un très grand nombre de jeux mobiles utilisent le moteur 3D d’Unity. Comprenez par là que la technologie Unity est présente sur quasiment l’ensemble des smartphones, mais qu’elle n’est pas forcément accessible depuis le navigateur.

Deuxième exemple avec Sketchfab, une plateforme permettant d’héberger et d’exporter des modèles 3D. Pour vous la faire simple, il s’agit du YouTube de la 3D : on y héberge des objets 3D qui sont visualisable sur n’importe quel site grâce au player fourni. Il y a trois grosses différences par rapport à l’exemple précédent : premièrement, nous parlons bien d’objets 3D ; deuxièmement, c’est de la 3D en temps réel ; troisièmement, cette 3D est calculée et affichée à l’aide de la technologie WebGL qui est disponible sur les navigateurs modernes. Pour celles et ceux que ça intéresse, WebGL est une technologie sortie il y a plus de 3 ans qui permet de faire de la 3D nativement dans nos navigateurs (Why WebGL?).

Pour celles et ceux que ça n’intéresse pas, je vous propose de regarder le rendu de cette chaise pour vous rendre compte du niveau de réalisme que l’on arrive à atteindre (finesse, textures, éclairage…) :

Exemple de rendu 3D avec WebGL

Normalement, le player ci-dessous vous permet de la visualiser :

Il existe de nombreux objets 3D disponibles sur Sketchfab, beaucoup de choses fantaisistes, mais quelques beaux produits comme cette chaise, ce blouson, ce skate ou cette voiture. Les temps de chargement sont longs, surtout pour avoir les textures, mais le rendu est splendide. Cette plateforme est encore jeune, mais il est possible de voir ce player en action notamment dans cet article de l’Usine Nouvelle.

Vous pourriez me faire remarquer que tout ceci est très intéressant, mais que la production d’un modèle 3D de qualité est une tâche laborieuse. Certes, mais les choses sont en train de changer, surtout avec les scanners 3D. D’autant plus que des acteurs traditionnels de la prise de vue à 360° s’y mettent, à l’instar de PackShot Creator, un habitué de ce blog, dont je vous recommande le dernier livret blanc : Les enjeux e-business de la photographie 2.0 (oui le titre est… perfectible).

Dernier exemple en date avec la société Kujjuk qui propose une offre complète allant de la prise de photo (avec des studios mobiles), à la mise en ligne (grâce aux visionneuses web), en passant par les opérations de post-production et la rédaction d’argumentaires de vente : Kujjuk, le visuel est la clef de voûte du E-commerce. Vous pouvez découvrir le module 3D sur des boutiques en ligne comme Chaumet :

La vue en quasi-3D de Chaumet

Au final, se pourrait-il que la 3D finisse par s’imposer ? S’il est encore beaucoup trop tôt pour parler d’imposition, il est certains que nous commençons à voir de plus en plus d’acteurs y avoir recours quand c’est pertinent. Une très bonne chose, d’autant plus que les premiers arrivés seront les premiers servis.

11 commentaires pour “Le retour de la revanche de la 3D”

  1. Posté par Mickael Jordan a dit : le

    Super article ! Petite précision sur Augment. Contrairement à Achat Design, nous faisons de la réalité augmentée en temps réel avec le flux vidéo de votre mobile : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=EEstFtQbzow. Pas besoin de prendre de photo comme Achat Design. Vous posez un marqueur dans votre salon, vous pointez votre caméra vers ce marqueur, et boum le modèle 3D apparait. Vous pouvez tourner autour comme s’il était vraiment là !

  2. Posté par Manu a dit : le

    Pour avoir testé les différents outils, je pense que la 3D peut effectivement apporter une valeur ajoutée dans l’expérience achat dans certains cas :
    – voir les détails d’un produit de luxe en 3D (Chaumet),
    – observer le rendu d’un produit dans son décor (Augment).

    Par contre, pour le reste … (vitrine en 3D)
    L’attente et les perfs qui ralentissent risquent d’être un sérieux frein. Personnellement, quand je suis à la recherche d’un produit, rien de mieux qu’un site bien structuré, rapide avec une bonne ergonomie et des infos autant qu’il en faut. Quid de l’intérêt de se déplacer dans un environnement 3D ?

  3. Posté par Marc a dit : le

    Sauf que ça n’a pas l’air de marcher sur Mac OSX…

  4. Posté par Christophe BENOIT a dit : le

    Dommage que le premier m’est spammé cette semaine sur la boite email de mon agence (sans lien de désinscription je crois) et qu’il n’existe pas de lecteur Linux.
    Enfin, je ne vois pas ce que la vue 3D apporte vraiment de plus dans ce cas. L’internaute recherche-t-il la même navigation sur son écran que dans la vraie vie ? La vue de rayons en 3D avec profondeur ne me semble pas pertinente.
    J’accroche beaucoup plus avec les 2 autres solutions qui apporte, à mon sens, un vrai plus à l’internaute : la vue sous toutes les coutures d’un produit. Cela rassure et permet de lever doutes et interrogations.

  5. Posté par chatel a dit : le

    Deux ou trois précisions supplémentaires, ce qui compte avant tout c’est ce que la solution Vir3D peut apporter au e-commerce et non pas le langage qu’elle utilise pour rendre l’expérience possible. Aujourd’hui, Vir3D fonctionne avec le lecteur Unity, d’ici la fin décembre, Vir3D deviendra compatible avec Flash, puis avec iOS, Android et WebGL à la fin du premier trimestre 2013.

    Vir3D est également compatible dès aujourd’hui avec 20 CMS majeurs et s’installe facilement, en 2 heures, et de façon quasi automatique.

    Enfin et surtout, Vir3D permet aux eshoppeurs de voir 2000 produits en moins de 5 minutes, sans effort, sans stress, avec un réel plaisir de découverte et sans avoir à chercher les produits dans des dizaines de pages web au format « catalogue ».

    Avec Vir3D, le e-commerçant bénéficie enfin d’une interface qui lui permet de présenter tous ses produits à tous ses clients et cela, à chacune de leur visite !

  6. Posté par chatel a dit : le

    Un autre point qui me parait important c’est que le Vir3D ne se substitue pas à la navigation classique mais s’ajoute et laisse le choix aux eshoppeurs.

    Enfin les nombreux tests consos que nous avons faits nous confortent dans nos idées et nos choix, que nous apportons un réel mieux pour l’utilisateur. Car bien au dessus de nos intérêts de « pro ». L’expérience utilisateur doit être la seule préoccupation.

    Amicalement,

  7. Posté par Ounjit a dit : le

    Article très intéressant. Quelques précisions sur Packshot Creator : pour que l’internaute manipule les produits en 3D, la technologie Six degree of freedom (6DoF) est utilisée. Cela permet de déplacer et faire tourner librement un produit sur 3 axes (3D) et dans les 6 directions, tout en zoomant dessus. Indispensable sur un iPad par exemple si on ne veut pas que l’expérience ressemble à la manipulation d’un « télécran ».

    Les visuels 3D qui sont créés sont testés sur tous les navigateurs du marché, y compris sur les tablettes et smartphones iOs et Android. Pas de problème de compatibilité.

  8. Posté par Judith a dit : le

    Je trouve Sketchfab super intéressant dans une optique de produit de luxe ou simplement de visualisation de détails impossible à concrétiser autrement que dans la réalité, c’est une vraie valeur ajouté pour certains site.

    Vir3d ça me parait un peu .. inutile. C’est rigolo, c’est joli, mais en fait je ne voit pas la réelle utilité du projet pour le e-consommateurs après techniquement je n’y connais rien donc c’est certainement très compliqué à concevoir mais franchement pour moi le produit n’est absolument pas mis en valeur dans ce « système » de navigation.

  9. Posté par ChristopheL a dit : le

    Bonjour,
    Concernant VIR3D, faites très attention, j’ai une amie qui a payé et ils ne lui ont jamais installé, elle a donc demandé le remboursement, qui lui a catégoriquement été refusé, la réponse etait du genre « merci madame, au revoir madame ». Société a déconseiller, s’ils n’arrivent pas a respecter leurs engagements, ils envoient bouler les clients et gardent l’argent !! pas sérieux… Moi je voulais le faire aussi, ca m’a calmé ;-)

  10. Posté par Qu’est-ce que le Web 3D ? | un blog, des blogs a dit : le

    […] la présentation d’objets sur les sites de e-commerce : Comme, par exemple, sur le site des montres Chaumet. Pour en apprendre plus sur l’utilisation de la 3D pour le commerce en ligne, je vous invite à consulter les articles de Frédéric Cavazza à ce sujet. […]

  11. Posté par asteri a dit : le

    +1 pour les articles de Fred Cavazza sur le sujet et excellente lecture merci.